FCO Besnoitiose Simulies Schmallenberg

Virus de Schmallenberg SBV

Toute l’actualité en temps réel = plateforme ESA

Bilan de surveillance du SBV congénital en date du 18-12-2017

Depuis le 1er septembre 2017, des formes congénitales de SBV ont été observées dans cinq régions.

Modalité de surveillance en cours (mise à jour juillet 2017)

La surveillance de la Maladie de Schmallenberg est volontaire.

Ce dispositif à pour but suivre en direct l’évolution de la maladie sur le territoire et d’émettre des alertes en cas de nouvelle vague d’infection. Il est donc important que chacun fasse remonter l’information à son vétérinaire en cas de naissances d’agneaux présentant des malformations évocatrices de Schmallenberg.

Critères de suspicion clinique

Seules les formes congénitales de la maladie font l’objet d’une surveillance.
Les critères cliniques définis dans le cadre de la surveillance sont les suivants :

  •   Déformation ou blocage de l’articulation d’un ou plusieurs membres (arthrogrypose)
  •   Malformation de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose)
  •   Anomalie du port de la tête (torticolis)
  •   Raccourcissement de la mâchoire inférieure (brachygnathie)
  •   « Grosse tête » (hydrocéphalie)

Analyse et enregistrement du foyer

Il  s’agit  d’une surveillance clinique. La confirmation biologique de l’infection par analyse n’est pas obligatoire et  laissée à  la décision de l’éleveur et  de  son  vétérinaire (recherche virologique (PCR) ou sérologique sur nouveau-né),

Les analyses sont à la charge de l’éleveur ; la visite du vétérinaire peut être réalisée dans le cadre de la surveillance des avortements/Brucellose (= visite gratuite).

Une  suspicion  clinique  conduit  au renseignement d’une fiche de commémoratifs par le vétérinaire et à la réalisation d’une photographie de bonne qualité permettant de visualiser la ou les malformations du nouveau-né ou de l’avorton.

La  saisie  des  données  de  surveillance  (informations  de  la  fiche  de  commémoratifs  et photographie) est réalisée par le vétérinaire, en ligne, via une interface web dédiée.

Bilan de surveillance du SBV congénital pour la saison 2016/2017

Du 1er septembre 2016 au 31 août 2017, des formes congénitales de SBV ont été observées dans 180 élevages (« élevages cliniquement atteints »). Ont été concernés : 72 élevages bovins, 102 élevages ovins et 6 élevages caprins. Les résultats de surveillance pour la saison 2016-2017 indiquent que le virus a circulé en 2016-2017 de façon plus intense qu’en 2015-2016 sur la quasi-totalité du territoire métropolitain. Une augmentation de la circulation du virus Schmallenberg a également été mise en évidence en 2016-2017 dans d’autres pays européens comme le Royaume-Uni, l’Irlande ou la Belgique.

Pour mémoire, le dispositif de surveillance du SBV congénital a été reconduit pour la saison 2017-2018, selon les mêmes modalités.

Source : GDS France – octobre 2017