La maladieSituation localeGarantie d’élevageAssainissementContrôle des risques

La garantie paratuberculose à l’élevage

C’est un protocole de suivi des cheptels qui permet d’attester qu’un élevage est régulièrement dépisté en paratuberculose et qu’il présente des résultats favorables.

Pourquoi une garantie de cheptel ?

Elle répond à plusieurs attentes fortes des éleveurs :

  • Apporter une garantie supplémentaire aux acheteurs de reproducteurs (génisses pleines, vaches en lactation, taureaux…)
  • Plus-value commerciale pour les vendeurs de reproducteurs
  • Valoriser les cheptels sains ou assainis

Mais la mise en place de cette démarche permet avant tout de limiter la diffusion de la maladie d’élevage à élevage en limitant l’introduction de bovins porteurs de la bactérie.
Ce référentiel technique se base sur un engagement volontaire de l’éleveur. En raison de la fiabilité variable des tests disponibles, une garantie ne peut être apportée qu’au niveau du cheptel, et non à l’échelon animal individuel.
Sans être absolue, cette garantie permet une diminution considérable du niveau de risque par rapport à des cheptels “tout venant” !

Modalités d’acquisition et de maintien

Le statut « cheptel en garantie paratuberculose » est recherché par les vendeurs et acheteurs de bovins reproducteurs. Aussi, il est généralement proposé à la suite d’un plan d’assainissement de la maladie, lorsque les résultats annuels deviennent favorables sur plusieurs campagnes, pour valoriser le travail accompli et maintenir une veille sur le troupeau.

Ce statut répond à un cahier des charges national géré par l’ACERSA, le même organisme qui gère la certification IBR (Télécharger le cahier des charges en PDF). En résumé, elle comprend plusieurs volets :

    – Dépistages des bovins :

Acquisition :
Réalisations d’analyses sérologiques sur les bovins de plus de 24 mois, comme suit :

Maintien :

Ensuite, le maintien de ce statut se fait toujours par des sérologies, comme suit :

Pour l’acquisition ou le maintien de la garantie, toutes les sérologies doivent être négatives lors des contrôles.

Cependant, si 1 ou moins de 2 % d’animaux réagissent positivement, de nouveaux contrôles sont tout de même prévus sur les animaux concernés avant de statuer définitivement sur la situation du cheptel vis-à-vis de la maladie. Ces dépistages supplémentaires doivent être réalisés par sérologie ET P.C.R.

 Maîtrise des introductions :

  • Les bovins provenant d’un cheptel sans garantie doivent être soumis, après avoir atteint l’âge de 18 mois, à deux tests de dépistage (à intervalle de 9 à 15 mois),
  • Pour les animaux provenant d’un cheptel sous garantie, il n’est pas nécessaire de réaliser les contrôles,
  • L’achat de bovin doit se faire préférentiellement auprès d’autres cheptels sous garantie.

Il y a actuellement prés de 200 troupeaux sous garantie au niveau de la Région Lorraine, dont la liste est disponible auprès des GDS pour l’achat d’animaux d’élevage.

Rôles des GDS pour la garantie paratuberculose

  • Accompagnement et gestion administration de la garantie,
  • Prise en charge d’une partie des frais d’analyses,
  • Délivrance de l’attestation de garantie d’élevage (la mention de cette garantie n’apparait pas sur les ASDA). 

Consultation des cheptels d’Alsace  et de Lorraine engagés en garantie paratuberculose

Connectez-vous avec vos identifiants à Estelevage / Estelevage Essentiel / Sanitaire / Garantie paratuberculose
Pas encore d’identifiant ? Contactez votre GDS !