Déclaration de détention La prophylaxieTransmission des ICA Carnet sanitaire

La prophylaxie en élevage petits ruminants

La détention d’ovin(s) ou de caprin(s), à partir du 1er petit ruminant, quelque soit le nombre en sa possession, à titre permanent ou temporaire, et qu’importe la finalité (animaux de production, de compagnie, expérimentation, spectacle,…), s’accompagne d’obligations réglementaires :

  • Déclaration de détention obligatoire
  • Respect les règles d’identification ovine/caprine
  • Réalisation de la prophylaxie sanitaire dans le cadre de la surveillance brucellose (sauf petits détenteurs – voir encadré ci-dessous*)

Les règles de la prophylaxie des petits ruminants évolue en 2015

L’Europe a accordé le statut Officiellement Indemne (O.I.) de Brucellose ovine et caprine à la France, incluant donc tous les départements français (commission européenne du 9/12/2014). L’acquisition de ce statut IO permet de bénéficier d’allégements en matière de prophylaxie (rythme quinquennal : 1 x / 5 ans). Ce statut a été acquis en 2016.

En pratique, pour un élevage ovin :

  • Prise de sang 1 fois tous les 5 ans : soit 20% des élevages tous les ans,
  • Dépistage de 25% des brebis de plus de 6 mois (au minium 50 animaux) + tous les mâles + tous les animaux introduits dans l’élevage depuis la dernière prophylaxie.

→ ce qui revient à faire 5% de l’effectif des petits ruminants d’un département tous les ans

Ces règles de prophylaxie ont été modifiées en 2015, ce qui a entrainé un nouveau tirage au sort, donc la création de nouveaux groupes d’éleveurs pour la réalisation de la prophylaxie. Pour en savoir plus, vous trouverez ci-dessous les communiqués envoyés aux éleveurs expliquant les nouvelles règles de prophylaxie :

  • Communiqué 2015 pour la nouvelle gestion de la prophylaxie en Meurthe-et-Moselle
  • Communiqué 2015 pour la nouvelle gestion de la prophylaxie en Moselle
  • Enfin, rappelons que toujours dans le cadre de la surveillance brucellose, tout avortement doit faire l’objet de déclaration et d’investigation (visite du vétérinaire et analyses prises en charge par l’État).

Télécharger la plaquette des tarifs des analyses et prophylaxie vétérinaire de 2018 pour la Meurthe-et-Moselle

* Note pour les « petits détenteurs »

La note de service 2015-463 parue le 30 avril 2015 est consacrée à la prophylaxie de la brucellose des petits ruminants donne la définition des petits détenteurs :

a) détenteurs de 5 (ou moins) petits ruminants de plus de six mois ; ET

b) ne disposant pas de SIRET associé à un code NAF « production animale » ; ET

c) ne détenant pas d’autres espèces sensibles à la brucellose (bovins par exemple) ; ET

d) ne procédant à aucune vente, prêt ou mise en pension d’animaux dans d’autres troupeaux ; ET

e) n’envoyant pas d’animaux à l’abattoir sauf pour consommation personnelle

Les petits détenteurs sont dispensés de prophylaxie mais sont quand même pris en compte dans le calcul du nombre d’animaux à contrôler pour respecter le taux de contrôle permettant de maintenir le statut Officiellement Indemne du département.