Comptage varroa

Évaluer la pression varroa par des comptages est indispensable. Varroa sait bien se cacher notamment dans le couvain. L’aspect visuel est insuffisant pour se faire une réelle idée de la pression d’infestation. Cette évaluation peut permettre la mise en place de mesures adaptées (médicamenteuses ou zootechniques) lorsque le seuil de pression d’infestation est dépassé.

Les techniques de comptage

Plusieurs méthodes de comptage existent, voici leur descriptif ci-dessous :

 Illustration 1 : comptage par chutes naturelles sur lange graissée

Illustration 2 : varroas phorétiques

Les seuils de pression d’infestation à ne pas dépasser

  Printemps Avant traitement Après traitement
Comptages sur langes/plateau (Nombre moyen de varroa / jour) 5 10 1
Comptages de varroas phorétiques pour 100 abeilles > 1 > 3 > 2

Comptage participatif Varroa

Apiculteurs de toute la France, rendez-vous sur le site de GDS France pour notifier vos comptages !
https://www.sante-animale.com/ 

Témoignage en vidéo sur le comptage participatif varroa

Télécharger la vidéo

Fiches techniques sur le varroas pour en savoir plus

Pour mieux comprendre le cycle du varroa et ainsi traiter au bon moment.

Résultats des comptages recueillis sur le site (juillet 2019)

Colonies présentant une infestation au-dessus du seuil d’alerte

En juillet 2019, vous êtes plus de 300  apiculteurs à avoir enregistré plus de 1500 comptages sur la plateforme sanitaire des GDS (https://www.sante-animale.com ) Quel que soit la méthode de comptage choisie par l’apiculteur, 15 % des colonies présentaient une infestation au-dessus du seuil d’alerte nécessitant l’intervention de l’apiculteur :
  • 10 % des colonies au printemps, comptage réalisé afin de s’assurer d’un démarrage de saison avec une pression d’infestation maîtrisée des colonies.
  • 24 % des colonies avant traitement avaient une infestation nécessitant un traitement en urgence.
  • 34 % des colonies avaient une infestation résiduelle post traitement toujours importante nécessitant un traitement de rattrapage notamment en période hivernale.
Ces comptages mettent en avant l’importance de l’intervention de l’apiculteur pour un bon hivernage de ses colonies. Le travail de l’apiculteur permettra un maintien sous contrôle de la pression d’infestation varroa.

En savoir plus sur ces données :

Plusieurs techniques de comptages ont été utilisés :
  • 81% des comptages sont réalisés sur chutes naturelles sur langes, technique utilisable tout l’année sans perturber la colonie,
  • 18% sont des comptages de varroas phorétiques, technique pour une évaluation immédiate sur le rucher
  • Et 1% par des comptages sur couvain par désoperculation du couvain mâle.
La majorité des comptages ont été réalisés :
  • Au printemps afin de s’assurer de la pression varroa au démarrage de la saison,
  • À l’issu du traitement (30%) afin de préparer l’hivernage des colonies afin de s’assurer d’une pression résiduelle satisfaisante avant hivernage.
Pour rappel : l’approche participative ne produit pas de données à valeurs scientifiques. Elle apporte des constats dont la validité repose sur la qualité des données apportées.

Varroa : comptez ! Et notifiez !